Ilse Acke & Jeffrey Vanhille: Tisseurs de rêve


“Home” est une installation réalisée par les artistes et créateurs belges Ilse Acke et Jeffrey Vanhille, créée à l'initiative du Concertgebouw de Bruges. Elle accompagne l'interprétation de “Superposition” de Ryoji Ikeda, un des plus grands compositeurs électroniques et artistes multimédia japonais. Interview de Kathryn Smith.
 

Ilse Acke & Jeffrey Vanhille: Tisseurs de rêve
Ilse Acke & Jeffrey Vanhille

Dans cette oeuvre, Acke et Vanhille synthétisent parfaitement la réflexion que porte Ikeda sur le concept du "son sculptural" par le biais d'une délicate structure formelle littéralement "domiciliée" à l'intérieur du grand volume architectural de la salle de concert. En passant à travers et autour de "Home", le spectateur expérimente des processus texturaux et spatiaux qui sont tantôt positifs, tantôt négatifs, ainsi que des vibrations matérielles, sonores et visuelles. À l'instar des compositions d'Ikeda, Acke et Vanhille ont composé et orchestré une expérience à plusieurs niveaux avec la sensibilité, la subtilité et la modestie qui les caractérisent.

tlmag: D'où avez-vous tiré l'inspiration pour cette installation?
Ilse Acke: J'ai réalisé une bibliothèque virtuelle des œuvres de Ryoji et je m'en suis inspirée pour créer les 84 panneaux tissés à la main et à la machine qui recouvrent la structure de la maison. J'ai pris des photos pendant le tissage manuel, et à partir d’elles, j'ai créé des abstractions qui ont servi de base pour des tissages industriels. Ces abstractions explorent l'idée de l'irréel, en opérant une rupture entre l'image et la vision réelle. J'ai pensé que ces abstractions constitueraient quelque chose qui pourrait accompagner le travail de Ryoji. De cette façon, j'ai créé un contraste entre les panneaux tissés à la main et les objets photographiques industriels plus complexes. Il s'agit de transformer le tissage en 'données' pour ensuite le retisser. Comme dit Ryoji: “Le potentiel de percevoir la multi-substance invisible des données qui irriguent notre monde."

Ilse Acke & Jeffrey Vanhille: Tisseurs de rêve

Ilse Acke & Jeffrey Vanhille: Tisseurs de rêve

Ilse Acke & Jeffrey Vanhille: Tisseurs de rêve
Ilse Acke & Jeffrey Vanhille, Home, installation Concertgebouw, Brugge, 2013

tlmag: Quelle est la base du concept de la structure architecturale qui sert de support aux 84 panneaux tissés?
I.A: Je sais qu'il aurait été facile d'accrocher les panneaux au mur, mais je vouslais que l'envers soit également visible. Jeffrey a monté des pièces textiles sur de grands panneaux qui ont servi de base pour la construction. Je pense que le tissage peut donner des résultats très intéressants et surprenants sur l'envers. Révéler le recto et verso donne à voir d'autres graphismes qui constituent l'image négative de l'endroit du décor. Le fait de présenter le tissage sur un cadre donne à chaque panneau la possibilité de montrer sa transparence. Alors on a trouvé ce petit espace architectural construit à l'intérieur du grand volume de la grande salle de concert de Bruges. En pénétrant dans la maison on aperçoit non seulement les panneaux textiles, mais aussi des fils avec des formes en porcelaine créées par Nathalie Vandendriessche. Ces formes produisent du son: on peut les toucher pour faire de la musique. Mais suspendue là, dans cet espace pris dans un autre espace, cette porcelaine devient aussi l'image d'un flot de données aérien et figé…

....

Info:
http://ilseacke.blogspot.be http://ilseacke.blogspot.be

http://jeffreyzijnmeubels.blogspot.be http://jeffreyzijnmeubels.blogspot.be